Grève des trains : une perte colossale pour la SNCF

greve sncf

Depuis déjà 3 mois, les salariés de la SNCF basculent de grève en grève au détriment du service et des profits de l’entreprise. Le coût total des pertes est tombé vendredi 20 juillet.

Cela fait 3 mois déjà que les salariés de la SNCF enchainent les grèves. Les cheminots travaillent seulement deux fois sur cinq jours, ce qui a dérangé la France toute entière. En effet, sans le transport ferroviaire, c’est toute la population qui est paralysée. Tous sont touchés : entrepreneurs, cadres, salariés, étudiants et même des particuliers.

Jusque-là, c’était la population qui se plaignait de la grève des transports ferroviaires. Mais vendredi dernier, des chiffres ont été divulgués démontrant que la SNCF est le plus grand perdant dans toute cette histoire.

En effet, la perte de la SNCF est aujourd’hui de 790 millions d’euros. Ce déficit s’est accumulée dans les 3 derniers mois, soit la période de grève des cheminots. La société française de transport aura du mal à s’en remettre. D’autant plus que le bénéfice annuel de la société ne peut pas atteindre cette somme astronomique.

La SNCF a fait un bénéfice net de 679 millions d’euros au cours de l’année 2017. Soit environ 111 millions d’euros de moins que sa perte en 3 mois seulement. Il est donc clair que la société ne fera pas ou très peu de bénéfice cette année.

Les pertes subies par la SNCF ces 3 derniers mois ont été estimées en se basant sur les 3 points suivants.

  • La perte de chiffre d’affaires

Les pertes de chiffre d’affaires comprennent les voyageurs qui ont dû renoncer à prendre le train pendant les 3 mois de grève. Cette perte s’élève à 600 millions d’euros. À cela s’ajoutent les 110 millions d’euros de perte pour les recettes des péages du réseau SNCF. Le total s’élève alors à 770 millions d’euros net.

  • Les mesures commerciales

Des mesures commerciales ont été prises par la société pour atténuer le mécontentement des clients. Le remboursement de tous les voyageurs concernés ces 3 derniers mois s’élève à 160 millions d’euros.

  • Les économies

Pendant ces 3 mois de trouble au sein de la société, la SNCF a également fait des économies. Les retenues sur salaire des cheminots en grève a permis à la société d’économiser 100 millions d’euros. À cela s’ajoutent également 40 millions d’économies d’inactivité des trains et notamment de la réduction de facture d’électricité des wagons. Ce qui fait un total de 140 millions d’euros.

Selon l’AFP, ces chiffres ont bien été confirmés par la SNCF.

Related articles

gestion locative

La gestion locative : un bien en autogestion

À part quelques exceptions, tout le monde souhaiterait un jour devenir propriétaire. Malheureusement, c’est un rêve qui reste encore difficile à atteindre et rares sont ceux qui arrivent à leur fin. Et pour ceux qui y parviennent, ils font face à une nouvelle difficulté : celle de devoir gérer les biens immobiliers en location. D’où l’intérêt […]