Cdiscount Ă©tend son partenariat avec la plateforme Yogosha

cdiscount yogosha

Pour renforcer la sécurité de ses sites e-commerce, Cdiscount soude un partenariat avec Yogosha. Le géant du commerce en ligne promet une récompense de 9 000 euros à chaque faille critique détectée.

La grande firme française Cdiscount est incontestablement l’un des pionniers du commerce en ligne. Ce marché est actuellement en plein boom et a clairement changé le mode de consommation de toute la population. Mais le commerce est tellement fructueux qu’il attire de plus en plus les malintentionnés.

Cdiscount essaie tant bien que mal de garder ses boutiques fiables pour gagner la confiance des consommateurs. Des ingénieurs expérimentés ainsi que de nouveaux talents sont sans cesse sur le qui-vive pour faire de la firme la plateforme la plus sécurisée.

Mais la firme française se fait devancer par les pirates et ne parvient toujours pas à obtenir des résultats satisfaisants. À tel point qu’elle a décidé de faire un coup de poker en engageant elle-même des pirates à casquette blanche.

En effet, Cdiscount s’est mise à fréquenter des pirates, mais pour des raisons purement légitimes. Elle a contracté un partenariat avec la plateforme de white hack (pirate blanc) Yogosha. Ce partenariat lui assure non seulement une protection contre les malintentionnées, mais aussi une mise à jour continue de son dispositif de sécurité.

L’assurance d’une meilleure sécurité fondée avec Yogosha n’a rien d’un contrat de service ponctuel, mensuel ou encore annuel. Le principe se base sur une stratégie très simple et qui a déjà porté ses fruits. Les hackeurs sont payés à chaque faille détectée.

Les chiffres ont été dévoilés. La firme française Cdiscount propose aux hackeurs de Yogosha d’être payés 9 000 euros à chaque faille critique détectée. Ainsi, les sites du géant du e-commerce seront à l’abri des éventuels malintentionnés, ce qui renforcera automatiquement la confiance des consommateurs.

C’est un grand pas en avant pour Cdiscount, mais certains diront que la décision a été prise un peu tard. Ce système de partenariat avec des hackeurs blancs a déjà été adopté par beaucoup de multinationales, dont le géant du net Google. Si la firme française avait pensé à cette stratégie plus tôt, ça lui aurait évité les milliers d’euros et de consommateurs perdus.

Plus d'articles sur ce thème

internet climat

Le réchauffement climatique : impact sur Internet

Le rĂ©chauffement climatique pourrait faire monter le niveau des ocĂ©ans. Et Internet serait englouti si aucune mesure n’est prise dans les quinze prochaines annĂ©es. Le rĂ©chauffement climatique est aujourd’hui, selon les scientifiques, un phĂ©nomène inĂ©vitable sauf si des mesures sont prises Ă  temps. Et Internet serait Ă©galement menacĂ© par cet Ă©vènement majeur qui aura pour […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *